Karen Benke: L’art d’écrire un livre

This post is also available in: English (Anglais) Русский (Russe)

Par Natalia Yurevich

Ce qui a commencé comme une série de poèmes sur sa sœur s’est transformé en une carrière d’écriture créative de rêve pour Karen Benke, poète, auteur de quatre livres sur l’écriture créative, facilitatrice d’écriture libre et professeur de poèsie de Californie, États-Unis. Dans la conversation avec Madame Success, Karen partage des conseils pratiques et des réflexions sur les métiers de l’écriture, comment commencer à écrire, terminer vos projets d’écriture, publier un livre et réussir commercialement.

Benke Karen Book Signing author poet MadameSsuccess.com

Fais une chose qui t’effraie chaque jour..

Eleanor Roosvelt

Karen, tu as récemment participé aux manifestations pacifiques de Black Lives Matter à Oakland. Pourquoi es-tu y allée?

Je pense que ce n’est pas négociable. Nous allons perdre notre démocratie si nous ne protestons pas… et votons comme si notre vie en dépendait.

Nous voulons que le monde sache que tout le monde aux États-Unis n’est pas aligné sur Trump. Il est dangereux.

Karen Benke Black Lives Matter Protests

Quand j’ai lu sur des premières manifestations organisées à Oakland, j’ai décidé de ne pas y aller. Je ne savais pas s’il y aurait de la violence… et j’avais peur. Mais tout ce à quoi je pouvais penser, c’était que je devais être la, quoi qu’il arrive.

J’ai réalisé que ma peur m’arrêtait, et je voulais rencontrer ma peur pour pouvoir aller au-delà.

Alors j’y suis allée. La manifestation était très bien organisée, absolument pacifique! Eleanor Roosevelt a une fameuse phrase: 

Faites chaque jour une chose qui vous fait peur.”

Eleanor Roosevelt

Je garde cette citation à portée de main. Je pense qu’il est crucial de faire une chose chaque jour qui nous fait peur. Cela aide à sortir des petites bulles de confort dans lesquelles nous vivons.

PARLONS MAGIE

Merci d’avoir fait ça. Je suis fan de ton Rip The Page! livre. J’utiliserai quelques questions de ce livre pour notre interview. Comme tu le dis, il n’ya pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Laisse aller ton imagination!

Avec plaisir. Et merci.

Karen Benke Magic Tickets Creative Writing Class

Et si par magie tu pouvais respirer ce que tu voulais, qu’expirerais-tu? Une respire pour quoi et une expire pour quoi?

Je respirerais de peur. J’expirerais la compréhension.

Je respirerais l’intimidation. J’expirais deux personnes se tenant la main, marchant ensemble.

Je respirerais des complications et expirais une facilité.

Je respirais du noir, du blanc, du marron, du jaune, du rose et expirais un arc-en-ciel d’acceptation.

J’adore.

La violence commence par le langage.

La violence commence par le langage.

C’est ce qu’a dit le poète irlandais Eavan Boland. J’y crois. Je crois aussi que nous devons être si gentils avec nous-mêmes, afin que nous puissions être gentils avec les autres.

Nous devons faire très attention à la manière dont nous utilisons nos mots. Ce que nous disons compte.

En parlant de mots, quel est ton mot aujourd’hui?

Je choisie le mot l’Etincelle.

Karen Benke Students Creative Writing Workshops

C’est bien toi ! Karen, tu est auteur de cinq livres. Tu es aussi l’enseignante de poésie et d’écriture creative. Quand je pense à ce que tu fais au travail, j’imagine une fée créant des étincelles avec des mouvements à peine perceptibles des ailes et une jolie murmure mélodique. Est-ce que c’est bien ça ton bouleau ?

Mon travail est un peu magique …

L’atelier où j’enseigne la poésie est au pied d’une montagne appelée Tamalpais.

Les parents ne sont pas autorisés à entrer dans le studio. Mes élèves enlèvent leurs chaussures lorsqu’ils marcher à l’intérieur et cela devient leur espace. Il y a des petits bancs, une table, des stylos à écriture rapide…

On devient confortable. Nous partageons et échangeons des tickets Magic Word. Je donne des instructions d’écriture à partir de mes livres.

Je sonne une cloche et nous partons. Nous écrivons et écrivons.

Karen Benke with Fourth Graders at the Writing Workshop in Writers Nest California

Nous ne nous soucions pas de l’orthographe et de la ponctuation. Nous n’avons aucune note ici.

Quand les enfants demandent quelque chose comme : « 

Est-ce que ça irait si je… »

Je réponds toujours: « OUI! »

Si je donne un devoir de mémoire et que leur imagination va dans une direction différente, ça va!

Parfois, un poème ou une histoire veut nous emmener dans une autre direction et c’est notre travail de le suivre là-bas.

J’enseigne que chacun est sa propre autorité dans sa vie, son esprit, son cœur et son écriture.

Karen Benke leading Creative Writing Workshop kids poetry MadameSuccess.com

C’est si dur pour certains enfants. Nous avons ce système de notes et nous sommes formés pour lever la main si nous voulons parler. J’aime avoir des conversations où je n’appelle pas les enfants, mais où nous sommes tous respectueux du partage et de l’écoute.

Souvent, je m’assois et j’écris aussi.

Parfois, je dis:

« Les gars, je suis l’une de vous. Je suis juste un peu plus âgée. J’écris des livres, mais nous sommes tous ensemble ici sur ce chemin d’écriture.”

L’écriture en personne avec mes élèves me manque vraiment. Bientôt, pendant le Covid, nous ne pouvons pas nous rencontrer dans mon studio. J’espère les recevoir dans mon jardin.

Ce sont mes élèves, mais ce sont aussi mes professeurs. Mes professeurs me manquent.

Karen Benke Creative Writing Workshops

Donc pas de cours en ligne…

Je suis vraiment anti-écran.

Je demande à mettre les téléphones dans les paniers avant mon cours. Je vais peut-être réessayer Zoom, mais je n’ai vraiment pas aimé. 

J’ai un petit jardin et je suis en train de trouver un moyen de rassembler les enfants à une distance sûre à l’extérieur pour qu’ils écrivent ensemble.

J’ai une règle: papier, stylo, pas d’écrans..

Karen Benke Love Letters Writing

Qu’est que tu pense de nouvelles technologies? Est-ce qu’il faut réduire l’usage des écrans aux enfants?

C’est une question délicate.

La technologie est comme une drogue.

Les enfants ne peuvent pas contrôler l’usage de leur téléphone. C’est comme leur donner un tas de bonbons et les laisser décider de ne pas les déballer. 

L’écran nous aspire si vite.

L’une des familles avec lesquelles je travaille a une règle:

Tout le monde peut passer le temps sur le téléphone pendant une heure seulement. Ils s’assoient tous ensemble, tout le monde sur leur téléphone, mais c’est l’heure désignée plutôt que de pouvoir le retirer à tout moment.

Certains cadres de la Silicon Valley, ici dans la région de la baie, envoient leurs enfants dans les écoles Waldorf.

Ils envoient leurs enfants à l’école où la technologie n’est pas autorisée. Pense-y !

Ils savent à quel point les téléphones sont addictifs, comment ils nous empêchent de vivre le moment présent… et notre imagination. Et l’ennui, la créativité, la curiosité…

Pourtant, je n’essaie vraiment pas de prêcher. Mon fils a un téléphone. J’ai un téléphone. Mais le truc est de le posséder et de ne pas l’avoir nous-mêmes, ou notre précieuse capacité d’attention.

Je sais à quel point il est dangereux de vivre sa vie quand on a l’impression de ne pas exister si on ne la prend pas en photo. C’est ce que je cherche à éviter.

Numeroventi Writing Workshop Karen Benke Italy

Travailles-tu avec des adultes?

Je travaille avec des adultes s’ils ont un projet de livre qui me passionne. J’enseigne également des cours pour adultes en Italie au Numeroventi Design Center de Florence.

J’adore travailler avec les adultes, mais mon cœur est avec les enfants.

PARLONS CREATIVITE

Les enfants sont-ils plus créatifs que les adultes?

Pour moi, les enfants sont plus proches du ciel, ils n’ont pas peur d’essayer des choses. J’adore écouter ce qu’ils proposent et lasso sur la page, souvent en seulement 20 minutes!

Je reçois beaucoup d’idées et d’inspiration pour les poèmes et la vie des enfants.

Que devraient faire les adultes pour être plus créatifs?

Mes livres sont aussi destinés aux adultes. Ils aident les adultes à être ludiques. Mais je crois que nous sommes tous créatifs.

Karen Benke Albert Einstein Creativity is Contageous quote

Quand nous sommes enfants, nous jouons tous avec des idées. C’est comme respirer. En vieillissant, nous cessons parfois de croire que le muscle de la créativité est à nous de développer et de profiter.

Tout le monde est créatif. 

Quand j’enseigne en Italie, je dis aux adultes que je vais les conduire dans une aventure d’écriture créative sur la page de la même manière que les enfants. Ils semblent apprécier cela.

Lorsque vous parlez avec tout le monde (y compris vous-même) comme s’ils étaient des enfants de dix ans, la magie commence.


Et toi, étais-tu un enfant créatif?

J’étais un enfant très créatif et très sensible et responsable aussi. Quand ma sœur est née, j’ai ressenti une énorme responsabilité à son égard. J’ai joué intensément et sérieusement.

Le côté de la famille de ma mère vient de Sicile. Je suis Italienne.

Avec le recul, j’apprécie tellement de côtoyer une grande famille italienne bruyante alors que je grandissais. Ils ont donné et inspiré tellement d’amour.

Une chose que j’apprécierai toujours, c’est que ma famille m’a toujours encouragé.

J’ai eu la permission d’essayer tout ce que je voulais essayer.

Si je voulais danser, je devais prendre des cours de danse. Si je voulais nager, je pourrais rejoindre une équipe de natation. Quand je voulais écrire à l’université, j’ai changé ma spécialisation en anglais et en écriture créative… et je n’ai jamais regardé en arrière.

Comment as-tu compris que l’écriture était quelque chose pour toi?


Ma sœur est tombée très malade lorsqu’elle a commencé le lycée… et elle a été malade pendant plusieurs années.

Quand j’étais à l’université, j’ai commencé à écrire des poèmes sur elle, nous et la situation. C’était une forme de thérapie, mais ensuite elle s’est lentement transformée en art. Je suis tombé amoureux de la poésie.

Et j’ai eu la chance d’avoir des professeurs extraordinaires. Voilà la clé.

Mes professeurs m’ont encouragé.

C’est ce que j’essaye de faire dans les aventures d’écriture que je mène.

Si vous cherchez une étoile en or, vous ne l’obtiendrez pas de moi. Je ne donne pas de notes mais je préfère aider les enfants à apprendre à s’encourager, s’engager et jouer sur la page, et s’y retrouver.

COMMENT PEUT-ON PUBLIER UN LIVRE

Ton premier livre s’appelle Sister.


Oui, c’est une séquence de 30 pages de poèmes sur ma sœur, sur notre relation.

Comment as-tu publié votre premier livre?

Mon premier livre a été auto-publié. J’ai travaillé avec un éditeur, un éditeur, un graphiste, mais je l’ai payé. Ce a devenu ma carte de visite.

J’ai fait ma propre distribution.

Je suis allé dans les librairies et leur ai montré le livre. Beaucoup de bonnes librairies indépendantes de la région de la baie l’ont suffisamment aimé pour l’inclure dans leur inventaire, j’ai donc eu de la chance. Le livre est épuisé, c’est un tirage de 1 500 exemplaires, ce qui est plutôt bon pour la poésie. Bien que maintenant épuisé, je suis toujours très fier de ce livre.

Karen Benke Book Reading Interview MadameSuccess.com


C’est aussi grâce à l’auto-édition Sister que j’ai appris que je ne voulais plus m’auto-publier.

Je voulais un agent, un éditeur, un publiciste et un distributeur.

Je peux être timide, mais je me suis dit que j’allais faire des connexions pour y arriver.

Les connexions sont très important.

Tu as décidé de faire une chose par jour qui te fait peur.


Carrement.

Quand je suis entré dans l’esprit de singe en pensant à: je veux, mais j’ai peur …

Je me disais:

« Ok, comment te sentiras-tu demain matin dans ton lit douillet, et tu te rends compte que tu n’as pas fait ça?”

C’est là que j’ai eu la réponse:

“Tu peux avoir peur mais il faut que tu le fasse quand même.”

J’ai donc demandé un soutien, je l’ai obtenue et j’ai utilisé l’argent pour me rendre à Austin, au Texas, pour assister à une conférence très appréciée des agents et des rédacteurs en chef.

J’ai pu rencontrer trois agents différents et présenter une nouvelle idée de livre que j’écrivais.

Rip the Page Book by Karen Benke Book Cover

Présenter mon idée de livre était un peu comme un speed dating.

J’ai parlé à un agent pendant 15 minutes, puis je suis passé à l’agent suivant et j’ai recommencé.

Le troisième agent que j’ai rencontré a adoré l’idée.

Et même si elle n’était pas prête à me signer, elle voulait travailler avec moi sur ma proposition de livre jusqu’à ce qu’elle soit parfaite.

Et j’ai travaillé sur cette proposition de livre! Je pense avoir facilement consacré 150 heures à cette proposition.

Quand cet agent a finalement senti qu’il était prêt, elle m’a signé et l’a ensuite vendu en environ trois semaines à Roost Books, une empreinte de Shambhala Publications… qui appartient à Penguin Random House, l’un des grands. 

C’était un rêve. C’est un agent fabuleux et elle m’a présenté à un rédacteur en chef! Jenn Brown est top. Je m’incline devant elle.

Rip the Page! a obtenu une certaine attention et a fait assez bien pour être vendu et traduit en russe, chinois et coréen. Grace à mon agent, éditeur et Penguin Random House, Rip the Page! a une portée internationale.

Je dirais que j’ai eu de la chance (et je l’ai fait), mais j’ai aussi fait BEAUCOUP de travail pour assurer cette chance..

Karen Benke

Quelles questions sont utiles à se poser?

Demandez-vous où vous voulez être publié.

Regardez les livres que vous aimez et demandez-vous pourquoi vous les aimez.

Étudiez une certaine liste d’éditeurs et demandez-leur si vous souhaitez avoir un livre avec eux. Lisez la page de remerciements des livres que vous aimez. Fais tes devoirs. Agents de recherche.

Continuez à demander de plus en plus à vos poèmes, histoires, manuscrits.

Soit brave. Soyez prêt à vous demander de réécrire. Et ré-imaginez un poème ou une histoire dans une forme plus pleinement réalisée d’elle-même.

Vous n’avez pas été accepté? Peu importe. Envoyez-le ailleurs. Demandez-vous de ne pas abandonner vous meme. Jamais!

Karen Benke

COMMENT COMMENCER A ECRIRE UN LIVRE

Qu’est ce que tu peux recommander aux femmes qui souhaitent commencer à écrire?

Il y a un livre de Julia Cameron intitulé Libérez Votre Créativité.

Je recommande vivement le chapitre sur les pages du matin

Engagez-vous simplement à écrire quatre pages chaque matin pendant un mois. 

Ensuite, allez chercher une chaise douillette, prenez un surligneur et mettez en valeur toutes les parties qui vous intéressent vraiment.

Vous commencerez à voir un thème, un modèle.

Vous verrez si vous voulez écrire un livre et sur quoi vous voulez écrire.

Mais attention ! Dès que vous vous engagez à écrire un livre, tout l’Univers conspire pour voir si vous êtes vraiment sérieux!

Vous commencez à écrire un nouveau livre, c’est alors que votre meilleure amie vous appelle et vous invite dans sa maison de plage!

Tu ne veux pas aller dîner? Allons au cinéma! 

Vous serez testé.

Si vous dites oui, vous n’êtes pas si sérieux au sujet du livre. Un livre prend beaucoup de temps et de dévouement. Vous devez refuser certaines activités amusantes et vous engager à écrire.

Karen Benke Writer's table Creative projects MadameSuccess.com

Votre défi est de rester discipliné …

Vous pouvez vous aider en programmant du temps juste pour vous (et pour le livre que vous créez) dans votre agenda.

Mettez votre nom sur la page du calendrier et tenez parole pour rencontrer votre livre le vendredi matin.

Aussi, mon plus grand conseil aux personnes qui veulent écrire est le suivant:

N’en parlez pas!

Dès que vous commencez à parler aux gens, vous perdez de l’énergie. C’est là que vous parlez au lieu de faire. C’est un territoire dangereux. Je le sais seulement parce que je l’ai fait.

Certaines personnes encouragent à parler de futur  projet au plus grand nombre des personnes. Ils croient que ca aide a voir si l’idée est bonne et de rendre des comptes.

On peut toujours choisir une personne. Vous pouvez choisir quelqu’un qui travaille également sur un livre.

Mais soyez pointilleux.

C’est tellement amusant de parler d’écriture, et c’est vraiment, vraiment, vraiment difficile à terminer.

Finir un livre est si difficile. Cela requiert toute votre attention et votre dévouement.

La plupart des gens ne terminent pas.

C’est tellement amusant de commencer, mais c’est la réalisation du projet qui sépare qui est vraiment sérieux.

Karen Benke
Karen Benke Writing in New York Madame Success

Comment rester dédié à notre projet de livre?

Vous devez rester à l’intérieur. Nous restons à l’intérieur pendant COVID, nous ne sortons pas, nous tenons le coup, nous nous mettons mal à l’aise, mais nous nous assurons de travailler dur jusqu’à ce que ce soit fait.

Nous prenons soin de nous-mêmes, nous entretenons avec nous-mêmes et nos livres..

Alors il faut que tu t’accroupisse, prennes ton thé et tes collations, tu retrousses tes manches, et tu écris, écris, écris.

Vous créez un «premier brouillon de merde», comme le dit l’écrivain Anne Lamott, qui vit dans la ville voisine. (Lisez Bird By Bird par Anne Lamott!).

Vous vous donnez de petits objectifs et vous vous assurez de les atteindre.

Tu te récompense.

Vous pourriez dire, si je finis de clouer ce chapitre aujourd’hui, alors je vais prendre un bain de lavande.

Ou je vais commander à emporter… Vous vous offrez de petites friandises en cours de route, c’est ce que j’essaie de dire…

Qu’est-ce qui est vraiment important pour ton processus d’écriture?

Je dois être totalement seul, même sans mon chien parfois. Il peut rester avec une amie qui a un camp canin dans les montagnes. Mon chien l’aime et vice-versa ….

Dog with Write Back Soon book by Karen Benke

Je dois être capable de travailler jusque dans les petites heures et ne pas me soucier du temps ni m’expliquer à qui que ce soit. Je ne peux pas non plus être interrompu.

COMMENT DEFINIR LE SUCCES

Peux-tu me donner une métaphore du succès?

Le premier mot qui me vient est un CASCADE.

L’écrasement de l’eau.

L’eau tombe en cascade. Il heurte les rochers et s’envole et se forme en petits arcs-en-ciel.

C’est beau, c’est excitant, c’est exaltant.

C’est quelque chose que vous voulez absolument expérimenter et expérimenter, puis passer à d’autres domaines aux résultats inconnus, comme l’appelle l’écrivain Elizabeth Gilbert.

Si je ne parviens pas à descendre la cascade, ou au moins à l’admirer ou à m’en approcher suffisamment pour sentir le spray frais sur mon visage, et m’écraser un moment, alors je me sens exclu.

Le succès est-il aussi pour toi dans le processus?


Oh oui! Absolument. C’est vraiment le processus. J’adore à quoi ressemble le processus. J’aime créer des projets pour moi-même: construire un livre, faire imprimer le livre, aider mes clients à faire de même. Tout dépend du processus.

Karen Benke and Elisabeth Gilbert Book Signing

Et puis, bien sûr, en tenant un livre que vous avez écrit dans vos mains et en disant: « Regardez, ce que j’ai fait. C’est pour vous. »

Comment réussir autant qu’écrivant ?

Restez sur le chemin.

Ne vous affaiblissez pas… si vous dites que vous allez faire quelque chose, faites-le. Construisez ce muscle de confiance en vous-même.

Le succès commercial est une bête délicate.


Parfois je me demande pourquoi je le veux.

Si vous voulez juste gagner de l’argent, ce n’est probablement pas une raison suffisante.

J’ai découvert que j’aime vraiment faire de jolies images et des créations avec une couverture et une colonne vertébrale… j’aime donner à quelqu’un une expérience, une façon de s’inspirer.

Je ne sais pas trop comment réussir si ce n’est ce que j’aime vraiment faire.

Karen Benke

Et j’adore imaginer et imaginer mes livres, puis trouver comment les faire toucher beaucoup de gens, en particulier les enfants.

Karen Benke Books

J’essaie simplement d’écrire des livres qui comptent pour moi, puis j’espère – je prie – qu’ils comptent pour les autres. Puis je le refais sous une autre forme, forme, taille.

Quelle est ta définition d’une vie heureuse?

Karen Benke New Book Siging

C’est la combinaison d’avoir le temps de créer, de servir les autres et de les aider à créer, de passer du temps avec ceux que j’aime, de pouvoir payer mes factures, de m’assurer d’avoir assez de temps et d’argent pour voyager… .oh, et lire! Et me perdre dans un projet pour oublier le temps.

Ce que je veux vraiment plus que tout, c’est du temps. Il est temps d’oublier le temps!

Le temps de disparaître dans un poème, une histoire, une idée, le temps d’être inspiré et de comprendre mon prochain mouvement… pour mes petits livres, mes gentils étudiants, ceux qui comptent le plus pour moi …

LIVRES A LIRE ABSOLUMENT

Quels sont tes auteurs préférés?

J’adore Natalie Goldberg pour Writing Down the Bones: Freeing the Writer Within.

Mon temps à étudier avec Natalie au Nouveau-Mexique et au Tassajara Zen Mountain Center sera pour toujours être un moment fort.

J’adore la poète Catherine Barnett. Elle enseigne à Paris et à New York.

J’adore Mary Oliver et Anne Lamott qui a écrit Bird By Bird.

Jane Hirshfield est une merveilleuse poète, une ancienne enseignante et une amie.

Je viens de découvrir Lily King.

J’aime Joan Didion, Sy Montgomery, Billy Collins, Jack Gilbert, Ada Limon

Oh, et Alison Roman pour ses écrits sur la cuisine! Et Gabrielle Hamilton.

J’ai une liste éclectique, comprenant de nombreux auteurs de livres pour enfants (EB White, Madeleine L’Engle, Jeanne Birdsall) et des auteurs de livres d’images comme Jon J Muth.

La liste est longue.

Je te remercie. Nos lectrices ont une longue liste a choisir. Que dis-tu aux gens qui croient de ne pas comprendre la poésie?

Si vous ne comprenez pas un poème, passez au poème suivant. Ne vous sentez pas comme “Qu’est-ce qui ne va pas avec moi si je ne comprends pas cela?”

 Il n’y a rien de mal avec vous.

Prêt jusqu’à ce que ton cœur dise y-e-s! Jusqu’à ce qu’un soupir s’échappe de votre cœur.

Les poèmes que vous êtes censé lire parleront à votre cœur. Si un poème ne vous parle pas, continuez à lire jusqu’à ce que vous trouviez «votre poète».

Karen Benke

Ils sont là-bas, vous attendent. Il y a tellement de poèmes qui vous recherchent.

Quelle est la prochaine étape pour toi?

Quand la pandémie de Corona sera terminée, je veux être de retour en Europe. Peut-être pour y vivre. 

J’ai demandé ma double nationalité italienne et j’ai les doigts croisés. (Merci, Nonna Maria!) J’enseignerai à Bologne, et à nouveau à Florence. Peut-être à Paris aussi, s’il y a un lieu pour moi. 

Au Numeroventi Design Center de Florence, j’ai un magnifique loft à utiliser lorsque je suis en résidence en tant qu’écrivain.

Karen Benke Creative Writing Classes in the Garden during COVID pandemics

Chez moi dans la région de la baie de San Francisco, je dirige actuellement des ateliers dans mon jardin et je vois des étudiants 1: 1 pour des projets spéciaux. 

Oh, et je viens de terminer mon premier livre d’images avec Caterina Ponti. Nous recherchons un éditeur. Il se déroule en Italie, sur une grand-mère qui est une artiste et la petite-fille qu’elle inspire pour entrer dans l’imagination. 

C’est en anglais et en italien. Malgré tous les défis auxquels nous sommes confrontés aux États-Unis, je travaille avec de nombreux autres citoyens pour m’assurer que nous avons une nouvelle direction à l’automne.

L’avenir semble radieux sous des moments tellement sombres.

Karen, merci beaucoup pour cette interview inspirante. J’ai hâte de te rencontrer à Paris.

Moi aussi.

Liens Utiles:

Se connecter à Karen Benke:

Organisations

Livres

📕 Bird by Bird by Anne Lamott
📙 Elisabeth Gilbert
📗 The Artist's Way by Julia Cameron
📘 Eavan Boland
📕 Writing Down the Bones by Natalia Goldberg
📘 Catherine Barnett
📙 Mary Oliver
📗 Jane Hirshfield
📘 Lily King
📕 Joan Didion
📙 Sy Montgomery
📗 Billy Collins
📘 Jack Gilbert
📕 Ada Limon
📙 Alison Roman
📗 Gabrielle Hamilton
📘 EB White
📕 Madeleine L’Engle
📙 Jeanne Birdsall
📗 Jon J Muth

Nos articles à lire :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *